Kiveam Santé
SOINS au CABINET
La THERAPEUTE
KINESIOLOGIE en bref
Voix et Kinésiologie
Liens ...
Carte
Contact
Prise RV
top
Santé et Pensées
ARTICLE 1 : A propos de l'eau
PENSEES : Paroles pour se faire du bien
ARTICLE 2 : Mémoires et décodage biologique

ARTICLE 1 : Quelques réflexions sur l'eau

                                                                                La nature nettoie avec la pluie (entre autres), et vous, comment vous nettoyer ?                          

Avez-vous déjà pensé que votre corps est en grande partie liquide ?

Au niveau du corps proprement dit, environ 70% d'eau, et dans votre cerveau, environ 80%.

Que se passe-t-il alors quand vous restez de longues heures sans boire ?
Que deviennent vos petites cellules ?
                                                              Vers votre propre Centre, royaume de votre Unité.
De légers disfonctionnements vous le signalent, mais les sentez-vous toujours ?
Le stress provoqué par la déshydratation des cellules se manifeste par exemple par :
des oublis, une difficulté à se concentrer, à réfléchir, une irritabilité, une agitation,......

La prochaine fois que vous sentirez ces manifestations de stress, essayez simplement de boire, et de le faire régulièrement.
Vous verrez si une différence vous est sensible. Vos cellules, elles apprécieront........

Que dire aussi des mémoires dans nos cellules quand on parle de la mémoire de l'eau ?

L'eau porte et véhicule toutes les informations. Et aussi, elle nettoie, elle draine, elle épure. Deux fonctions importantes.

Nombre de termes employés pour signifier que l'eau nous régénère, nous et toutes nos cellules !Elle est aussi ce qui a besoin d'un contenant pour lui donner une forme, comme votre énergie - quel que soit le nom que vous lui donnez - a besoin d'être contenue dans un corps pour se manifester....

                                                                               Afin de retrouver la Source en vous.                   

Et cette eau/énergie contient toutes les mémoires de votre histoire, toutes celles de vos ancêtres aussi.

En buvant suffisamment, vous permettez à votre corps de mieux gérer ce qu'il a à gérer.

Vous lui évitez de faire un effort supplémentaire pour se vider/nettoyer des stress de la journée.

  Vous lui permettez de se drainer et d'éliminer ses toxines plus facilement.

Vous commencez à lui parler son langage, à lui manifester un peu d'amour.

N'est-ce pas ce que vous attendez depuis longtemps ?

Eau magique, eau merveilleuse, eau de vie, eau si souvent gaspillée....

En chemin vers votre Réal-ité    Regardez à quel point vous êtes précieux, tout comme l'eau nous est précieuse.....

Commencez à vous donner cette eau de vie, à vous aimer en le faisant, à aimer chaque cellule de votre système.

C'est aussi ce que vous vous cherchez quand vous recevez une séance de kinésiologie ou un soin énergétique ou en guérison spirituelle : Une porte d'entrée vers l'amour de vous-même, comme nous tous, êtres humains la cherchons.

Et si vos gardiens du seuil vous l'avaient bien cachée, cette porte, commencez à faire couler de l'eau sous les ponts et à créer un pont entre vous et vous...........

Texte de Annie TRICHELOT

Autre sujet prochainement

PENSEES : Pour se faire du bien


La Vie a beaucoup plus d'imagination que nous

François Truffaut

Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité
Antoine de Saint-Exupéry

Mieux vaut allumer une bougie que de maudire les ténèbres.

Lao Tseu





"La mort n'est pas plus proche du vieillard que du nouveau-né ; la vie non plus."
Khalil Gibran

"Il ne faut pas attendre d'être parfait pour commencer quelque chose de bien."

L'Abbé Pierre

"J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire

"La vérité vaut bien qu'on passe quelques années sans la trouver."

Jules Renard

"Le hasard, c'est le nom que prend Dieu quand il voyage incognito."

Albert Einstein 

‎"Nous sommes comme les noix ; nous devons être brisés pour être découverts."

Khalil Gibran

"Le succès, c'est la capacité de passer de la déception à la suite, sans perdre son enthousiasme."

W. Churchill






ARTICLE 2 : Mémoires et décodage biologique


Décodage biologique et mémoires


Le DrRick Georg Hamer en Allemagne découvre les relations existant entre :certains foyers de neurones au cerveau, la maladie sur l’organe et le conflit psychologique non réglé.

Il découvre cela suite à sa maladie : un cancer aux testicules suites à la mort de son fils Dirk.

Il fait la relation évènement-maladie et grâce à ses recherches c’est une véritable cartographie du cerveau qui naît.

Chaque partie du cerveau correspond à un organe et ne sera activée que par un point très important : LE RESSENTI. 

D’où l’importance de RELATIVISER le plus possible les évènements de notre vie.

Différents resssentis programment différents organes en mettant en stress (par la pensée)sur le cerveau qui « décompense », se décharge du stress sur un organe.


On a des conflits programmants dans l’enfance et des conflits déclenchants 6 à 9 mois avant une maladie. Cependant, un gros stress (accident par exemple) peutréveiller tous les stress non assimilés.

Pour qu’unconflit bascule dans la biologie, il faut qu’il soit ressenti comme sanssolution. Or, des solutions, il y en a des milliers, sauf que parfois … ce nesont pas les solutions qui nous conviennent. De plus, ce conflit doit être vécudans l’isolement, d’où l’importance de partager, de PARLER.


Il y ades solutions pratiques ou de fuite, des solutions d’affrontement ou dedépassement : la solution idéale mais cependant difficile à réaliser :l’évènement et le conflit qui nous mettent  en stress ne nous dérangent alors plus …

Quand on continue à tourner en rond dans son stress, la pensée n’a pas la solution. Elle met en stress le cerveau, qui, pour éviter la surchauffe (il est comme un ordinateur performant pour la survie de l’espèce), sent que pour lui, ce stress n’est pas bon et va le faire disjoncter, d’autant plus qu’il a tout un organisme à gérer. Il décharge alors une partie de ce stress sur un organe pardifférentes touches :

Il peut creuser (ulcères), bloquer (paralysies), débloquer ou faire de la masse(tumeurs). De là différentes familles de maladies en découlent.


Or,notre cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est réel, virtuel ouimaginaire.

Il ne fait pas la différence entre soi et l’autre. Exemple : Peur pour l’autre = Peur pour soi.

Il ne connaît pas non plus le temps. Une blessure émotionnelle ancienne est toujours aussi vivace tant qu’elle n’a pas été partagée, relativisée, acceptée et intégrée - c'est à dire reconnue comme force en potentiel.


Question essentielle à se poser :Toujours se demander à quoi nous sert la maladie ? Que nous permet-ellede faire ou de ne pas faire ?


Lesévènements et les relations nous font vivre des conflits que nous aurons àdépasser un jour ou l’autre (alors autant les reconnaître et tenter de lesdépasser aujourd’hui). Nous transposons les relations verticales (ascendants)aux relations horizontales (conjoints, pairs).

Biencomprendre que bien que nous n’ayons pas envie de certaines situations dans notrevie, nous sommes cependant face à cela momentanément. Il y a donc une raison àcela. Et c’est souvent un besoin inconscient de la chose dérangeante elle-mêmepour pouvoir la dépasser. Un peu comme un travail qui nous aurait été transmis.Nos ancêtres nous ont transmis bien des qualités, mais parfois aussi, ils ontrefusé le problème et … nous revient le plaisir  de le régler, de le dépasser et ainsi de nousfortifier et par là-même, de fortifier dans nos mémoires cellulaires (junk ADN)tous nos descendants.


Et encore et surtout, nos ascendants ont organisé leur vie comme nous-mêmes, en fonction de leurs difficultés du moment. Ils ont réagi à certaines situationsen fonction de leur compréhension du moment. Ils ont été face à des conjoints qui leur ont fait vivre des situations qu’ils avaient à dépasser, tout comme nous le faisons. Aussi, prendre parti pour l’un ou pour l’autre de ses parentset renier l’autre, revient à renier une partie de nos propres mémoirescellulaires et à vivre dans le jugement. Ce faisant, on se coupe aussi de l’amour de ce parent, aussi imparfait soit-il.


Un travail entrepris en psychogénéalogie ou sur nos mémoires (la kinésiologie en fait partie) ne nous dispense en aucun cas d’un traitement médical quel qu’ilsoit. Toute pathologie doit être traitée médicalement. Cependant, comprendre lesens de nos maux peut nous aider à comprendre notre histoire celle de nosproches. Le but de cette compréhension étant avant tout une déculpabilisationet une revalorisation globale de nous-mêmes et e nos proches.


 

 

                                                                                   KIVEAMSanté


Kiveam Santé
Kinésiologie - Chromopuncture - Drainage lymphatique Vodder - Dien Chan -Massage - Ostéopathie douce Poyet - Crânio-sacré - Guérison spirituelle
Ch de Pierrefleur 62
1004 Lausanne (région : Vaud, Romandie, Léman, Arc Lémanique, Lac de Genève, Suisse)
Tél : +41 21 648 00 38
Fax : +41 21 648 08 38
Port : +41 79 422 50 32
Formulaire et E-Mail